CoupleNews

La Sodomie : Le plaisir avant tout

On y pense, on en parle, on veut le faire, on ose pas,
voici souvent ce qui se passe lorsqu’en couple on évoque la sodomie.

Pour commencer, il faut savoir qu’il n’y aucun mal à ne pas le faire. La sodomie n’est pas une finalité ni une preuve d’amour, c’est tout simplement une envie et une envie qui doit être partagée. On ne pratique pas la sodomie pour faire plaisir à l’autre, une relation amoureuse doit être un plaisir pour tous.

La sodomie, surtout dans les débuts, est aussi une affaire de tendresse, il n’y a rien à prouver et il n’y a pas de compétition, il est donc inutile de se prendre pour un « marteau piqueur ».

Est-ce que ça fait mal ?

Il est inutile de cacher qu’il peut y avoir une douleur, cette douleur sera vite remplacée par du plaisir si les choses sont bien faites. N’essayez pas de faire comme dans les films pour adultes, n’oubliez pas que ce sont des acteurs payés et habitués à cette pratique.

Est-ce sale ?

Il n’y a aucune pratique dites de « sale ». Nous avons tous quasiment le même corps dont certaines parties sont utiles à la même chose. Si vous avez un blocage psychologique à cause de ce terme de « sale », utilisez un préservatif (même sur les doigts) pour effacer cette idée.

Est-ce que c’est uniquement pour les gays ?

Et bien non, et c’est très simple à prouver, la femme et l’homme possèdent un anus donc la sodomie sera une pratique sexuelle pour les hétéros comme les homos.

Est-ce une pratique machiste ?

Encore une fois la réponse est non, bien au contraire. Comme nous avons tous un anus, la sodomie est plutôt une pratique égalitaire car elle n’est pas réservée à la pénétration féminine.

Est-ce trop intime ?

Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises réponses, c’est à vous de le savoir. Cela varie en fonction des personnes, de la timidité, etc.
Il y a des couples qui font l’amour dans un lieu public alors que d’autres ne le feront jamais. Il y a des couples qui règlent les problèmes devant toute la famille alors que d’autres attendent d’être seuls à la maison, pour la sodomie c’est la même chose.

En parlant d’intimité, les pratiques de la fellation ou du cunnilingus seraient-elles moins intimes ? c’est pas certain 🙂

Comment commencer ?

Il faut bien préparer l’endroit et pour cela, des accessoires sont à votre disposition.

L’utilisation d’un lubrifiant anal est recommandé car il permettra une introduction du pénis plus facilement et avec plus de douceur. La lubrification anale est à mille lieux de celle vaginale, il est donc important d’apporter un pouvoir de glisse supplémentaire.

Vous pouvez également commencer à vous habituer à la pénétration anale au moyen d’un sextoys adapté et qui serait plus fin que le pénis du partenaire. On parle alors de plug anal. Il en existe de nombreux modèles tant cette pratique s’est démocratisée. Plus ou moins fins, vibrants ou non, longs ou courts, vous n’aurez que l’embarras du choix.

Pour terminer, il ne faut pas oublier que la sodomie est une forme de plaisir égalitaire entres les hommes et les femmes et qu’une fois les premières fois passées, elles ne seront que « mauvais souvenirs » car les réflexions les plus courantes sont ……

Pourquoi je ne l’ai pas fait avant !